Fort Jesus, Mombasa

Le Fort, construit par les Portugais en 1593-1596 sur les plans de Giovanni Battista Cairati pour protéger le port de Mombasa, est l’un des exemples les plus remarquables et les mieux conservés de la 16e fortification militaire portugaise et un point de repère dans l’histoire de ce type de construction. La disposition et la forme du Fort reflétaient l’idéal de la Renaissance selon lequel des proportions parfaites et une harmonie géométrique se trouvent dans le corps humain. La propriété couvre une superficie de 2.36 hectares et comprend les douves du fort et ses environs immédiats.

Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Construit par les Portugais à la fin du XVIe siècle à la limite sud de la ville de Mombasa, sur un éperon de roche corallienne, et gardé sous leur contrôle pendant un siècle, le Fort Jesus, à Mombasa, témoigne de la première tentative réussie de la civilisation occidentale de dominer les routes commerciales de l’océan Indien, qui étaient jusque-là restées sous influence orientale. La conception du fort, avec ses proportions, ses murs imposants et ses cinq bastions, reflète la théorie architecturale militaire de la Renaissance. Le Fort Jesus, à Mombasa, témoigne physiquement, dans ses structures et ses transformations ultérieures, de l’échange de valeurs et d’influences culturelles entre et entre les peuples d’origine africaine, arabe, turque, perse et européenne qui se sont battus pour prendre et maintenir leur contrôle sur ce port stratégique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.