Microbiologie médico-légale

Le domaine de la microbiologie médico-légale est relativement nouveau et en constante évolution. Avec une menace de bioterreur et de biocrime, l’identification et le sous-typage rapides des agents infectieux sont de la plus haute importance. L’analyse génétique microbienne est un outil précieux dans ce domaine. Le coût de séquençage d’un génome microbien a considérablement diminué ces dernières années, rendant cette méthode plus largement disponible. La surveillance et la vigilance sont importantes, tout comme la poursuite des recherches. Le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis a créé le Centre d’analyse Bioforensique pour devenir la principale institution de recherche américaine sur la biodéfense impliquée dans la bioforensique. De nombreux pays sont mieux préparés que jamais aux événements biologiques, mais il reste encore beaucoup à faire. La plupart des scientifiques de laboratoire médical ne connaissent pas les principes médico-légaux ni ne témoignent au tribunal. La démonstration de la chaîne de traçabilité et de l’assurance de la qualité sont essentielles pour que les résultats des tests soient admissibles devant un tribunal. Le Groupe de travail scientifique sur la génétique microbienne et la médecine légale a publié des lignes directrices pour les laboratoires de microbiologie légale. L’intégration de ces lignes directrices aide à fournir des résultats de test utiles dans les procédures judiciaires. Si un scientifique de laboratoire soupçonne une bioterrorie ou un biocrime, ou tout autre cas juridique, les agents d’application de la loi doivent être informés et les échantillons de diagnostic conservés. Des tests d’échantillonnage supplémentaires pourraient être nécessaires dans les affaires judiciaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.